>> 2016 / 2017

L'éducation populaire, une utopie d'avenir ?

JEUDI 11 MAI - 18h30 - Maison de la Vie associative - 2 Bd des Lices - Arles

Conférence-débat par Christian MAUREL

Entrée libre

Christian Maurel est sociologue. Cofondateur et coanimateur du collectif national « Éducation Populaire et Transformation Sociale », il est actuellement intervenant à l'Université Populaire du Pays d'Aix (Sociologie de la Culture). Auteur entre autres de L’Éducation populaire et puissance d’agir. Ed. L’Harmattan, 2010 et d'Éducation populaire et questions de société (Edilivre, 2017).

 

Où va le monde et que peuvent les hommes ? C'est à ces deux questions que l'éducation populaire tente à sa manière de répondre. En fait ces deux questions se ramènent à une seule : comment faire pour que des hommes qui sont les produits de l'Histoire puissent individuellement et collectivement faire l'Histoire et construire leur devenir commun ?

L'archéologie du temps présent : en quoi l'archéologie peut-elle nous renseigner sur notre propre société ?

VENDREDI 28 AVRIL - 18h30 - Auditorium du Musée Départemental Arles Antique, avenue Jean Monet à Arles

En partenariat avec

Conférence-débat par Jean-Paul DEMOULE

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Renseignements : 04 13 31 51 03

Jean-Paul Demoule est professeur émérite d’archéologie à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Il est spécialiste du néolithique et de l’âge du Fer, a fouillé en France et dans les Balkans et a présidé l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) de sa création en 2002 jusqu’en 2008. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages.

 

L’archéologie est-elle seulement cette discipline romantique qui étudie les sociétés disparues en fouillant le sol ? Et qui s’intéresserait surtout aux trésors, le tombeau de Toutankhamon en Égypte (et son éventuelle « chambre secrète »), l’armée d’argile du premier empereur de Chine, ou encore la tête attribuée à César au fond du Rhône ? En peu d’années, l’archéologie a changé de statut et est devenue la science des vestiges matériels de toutes les sociétés humaines, qu’elles soient anciennes, récentes, ou mêmes contemporaines.

La démocratie contre les experts. Les esclaves publics en Grèce ancienne.

JEUDI 2 MARS - 18h30 - Maison de la Vie associative - 2 Bd des Lices - Arles

Conférence-débat par Paulin ISMARD

Discutant : Sylvain Prudhomme

Entrée libre.

Paulin Ismard est spécialiste d'histoire de la Grèce ancienne, maître de conférences à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il a récemment publié L’Événement Socrate (Flammarion, 2013, prix du livre d’histoire du Sénat 2014) et La démocratie contre les experts en mars 2015 (l'Univers
historique).

 

« Supposons un instant que le dirigeant de la Banque de France, le directeur de la police et celui des Archives nationales soient des esclaves, propriétés à titre collectif du peuple français. Imaginons, en somme, une République dans laquelle certains des plus grands serviteurs de l’État seraient
des esclaves
[...]».

De l'urgence de repenser le sujet et la politique pour contrer le retour des totalitarismes

VENDREDI 3 FEVRIER - 18h30 - Maison de la Vie associative - 2 Bd des Lices - Arles

En partenariat avec

Conférence-débat par Roland Gori.

Entrée libre.

Roland Gori est psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l'université d'Aix-Marseille. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont « L'homme ingouvernable » paru en 2015 aux Liens qui Libèrent.

 

Roland Gori propose une comparaison fructueuse entre notre modernité, la fin du XIXe siècle et la période de l'entredeux-guerres. Son projet est de montrer que le libéralisme a conduit à des catastrophes parce qu'il a passé sous silence tout un aspect de l'homme, ses contradictions internes mais également sa dimension sociale et collective [...].

Soi-même autant qu'étrange : la photographie dans son rapport au Soi

MARDI 17 JANVIER - 18h30 - Auditorium de l'ENSP, 16 rue des Arènes, Arles

En partenariat avec

Conférence-débat par Robert Pujade.

Entrée libre.

Robert Pujade est critique et historien de la photographie. Il est Maître de conférences en esthétique à l'Université d'Aix-Marseille.

 

« Bien avant que la pratique du selfie ait banalisé la
représentation de soi avec la photographie, l’autoportrait a tenté de nombreux photographes depuis le début de l’histoire de la photographie
.[...] Le propos de cette conférence est d’analyser les enjeux
de cette représentation de soi dans ses aspects étranges, dispersés, saugrenus parfois, mais toujours sérieux, qui jalonnent l’histoire de la photographie
».

Éloge de l’indocilité : du zombi au nègre marron

MARDI 13 DECEMBRE - 18h30 - Maison de la Vie associative, 2 Bd des Lices - Arles

En partenariat avec

Conférence-débat par Dénètem Touam Bona.

Entrée libre.

Dénètem Touam Bona est journaliste et enseignant. Il est l'auteur de l'essai "Fugitif, où cours-tu ? (éd. PUF, 2016).

 

« Pour la plupart d’entre nous, l’esclavage est chose du passé. Mais qui nous assure que nous ne sommes pas enchaînés ? Qui, mieux que l’esclave, peut nous enseigner le prix de la liberté ? Au-delà du retour du refoulé (la mort) d’une société obsédée par l’immunité, la prolifération des zombis sur nos écrans révèle la face nocturne de nos « démocraties libérales » : la production d’une humanité jetable. [...]».

 

Repenser les relations internationales. Nous ne sommes plus seuls au monde !

VENDREDI 4 NOVEMBRE - 18h30 - Maison de la Vie associative, 2 Bd des Lices - Arles

Conférence-débat par Bertrand Badie.

Entrée libre.

Bertrand Badie, professeur franco-perse, enseignant à Sciences-Po, spécialiste des relations internationales, ayant formé des générations de diplomates, est un pourfendeur de l’idée de territoire (Son livre de 1995, annonçait la «fin des territoires»).

 

C’est aussi un sociologue de l’État, un analyste de la souveraineté, un observateur de la diplomatie et un théoricien de la puissance. Au total, c’est à travers une vingtaine d’ouvrages que l’oeuvre polymorphe de Bertrand Badie se décline.

 

L’ordre international peut-il continuer à être régulé par un petit club d’oligarques qui excluent les plus faibles ? Qui ignorent les demandes de justice émergeant d’un monde nouveau où les acteurs sont plus nombreux et plus rétifs aux décisions arbitraires ?

Le climat, un défi écologique et démocratique

VENDREDI 7 OCTOBRE - 18h30 - Chapelle du Méjan - Place Nina Berberova - Arles

Conférence-débat d’Amy Dahan, animée par Raphaël Mathevet.

Entrée libre.

En partenariat avec : Pays d'Arles en Transition, Les éditions Actes Sud, l'association du Méjan

Amy Dahan étudie depuis 15 ans les aspects scientifiques et politiques du changement climatique. Elle est mathématicienne et historienne des sciences, directrice de recherche émérite au CNRS et membre émérite du Centre Alexandre Koyré (CNRS-EHESS).

Elle est co-auteur de Gouverner le climat. Quels futurs possibles, vingt années de négociations internationales. Amy Dahan & Stefan C. Aykut Sciences Po. Les Presses, 2015.

 

 

Raphaël Mathevet est écologue et géographe. Chercheur au CNRS, il travaille sur la conservation de la biodiversité, la gestion concertée des aires protégées et des usages multiples des ressources naturelles. Il coordonne et participe à plusieurs programmes de recherche interdisciplinaire sur les interactions entre nature et sociétés. La solidarité écologique, Actes Sud, 2012.

UPOP'Arles vous propose huit rendez-vous, du mois d’octobre 2017 au printemps 2018.

 

  • Sciences politiques
  • Cinéma
  • Linguistique
  • Droit
  • Sociologie
  • Histoire
  • Histoire de l'art
  • Philosophie

 

Les partenaires de l’Université Populaire d’Arles cette année :

 

De vous à nous

Vous souhaitez être directement informé de nos activités ? Utilisez notre formulaire de contact pour figurer sur notre liste de diffusion.